Navigation et services

Equipe de choc analytique

En juin 2002, la Fédération et les Länder s’accordèrent à la « nouvelle stratégie pour la protection de la population en Allemagne ». Elle contient un complément des ressources dans les Länder qui s’oriente à la demande concrète. A base de catégories de risque, l’engagement de la Fédération et des Länder doit être aligné à des degrés d’approvisionnement.
Selon la « nouvelle stratégie », les soi-disant équipes de choc (« Task Forces ») sont installées à l’échelon le plus haut (protection spéciale à l’aide de forces spéciales).

Il s’agit de groupes opératifs mobiles qui sont très spécialisés et qui ont des compétences spéciales correspondantes qui dépassent les possibilités de la prévention de dangers quotidienne des communes. Ces équipes de choc devraient être liées à des centres de compétence existants. Y inclus leur équipement transportable par air, il devrait être possible de rapidement transporter ces équipes au lieu de l’opération. Pour des raisons relatives à la tactique des missions, l’ATF est installé à des sites existants qui sont particulièrement versés dans le domaine de la prévention de dangers de CBRN.

Pendant des situations complexes de CBRN, l‘ATF doit garantir le soutient compréhensif de la direction des opérations sur place. A cette fin, le chef de l’opération requérant ne peut pas seulement recourir à l‘équipement technique de haute qualité. Plutôt, l‘ATF offre un éventail compréhensif de prestations de service en cas de situations de CBRN. C’est, avant tout l’identification de substances dangereuses chimiques libérées mais aussi la recommandation de contre-mesures appropriées ou plutôt l’estimation du développement de la situation.

L‘ATF est basé sur les ressources de la prévention de dangers de CBRN qui existent en Allemagne. En aucun cas, on devrait la remplacer. Ces ressources comprennent, entre autres, les véhicules de reconnaissance d’ABC – fournis par BBK aux länder – ou les véhicules de décontamination. Au cours chronologique d’un scenario de CBRN, l‘ATF est capable d’arriver sur le site environ 2 heures après sa réquisition.
Etant donné que, pendant des événements de CBRN, le facteur du temps est très important, ce court temps de réaction - en regard d’autres forces spéciales de CBRN - rend les ATF le moyen préféré. L’illustration suivante montre la collaboration possible des components civils de CBRN et d’autres forces, qui sont éventuellement actives d’une manière subsidiaire (défense d’ABC de l’armée allemande), ainsi que leur disponibilité temporelle pendant un événement de CBRN.

Expérience pratique

Pendant les années dernières, le concept de l’équipe de choc analytique a fait preuve de sa praticabilité à plusieurs reprises. Ainsi, les sites de pilote des ATF participèrent avec succès à de divers exercices de protection contre les catastrophes européens, par exemple EUDREX 2004 (Autriche), EURATECH 2005 (France), EUDANEX et BIOTECT 2006 (Danemark) aussi qu’EULUX 2007 (Luxembourg).
Cependant, aussi pendant des opérations réales, le personnel d’ATF soutint les unités de la prévention locale de dangers:
Dans le cadre du Coupe du Monde en 2006, pendant le G8 sommet à Heiligendamm en 2007 et pendant le Championnat d’Europe de Football en 2007, des sites des ATF étaient intégrés dans le soutien de la défense de dangers de CBRN.


Cette page:

Abonnez-vous

BBK

© 2005 - 2017 Office fédéral pour la protection des populations et l'assistance en cas de catastrophes